• Livraison rapide & offerte en France | Belgique | Suisse & Canada
  • Cadeau offert pour l’achat d’un article de plus de 50€
  • Plateforme exclusive 🌟 Editions limitées & originales
  • Livraison internationale disponible | Territoires Outre-Mer
  • Paiements sécurisés | CB | Visa | Mastercard & Paypal
l'histoire d'horus, le dieu faucon

Mythologie égyptienne

Horus : histoire du dieu faucon

de lecture - mots

L'oeil d'Horus, le culte d'Isis, les dieux Râ et Seth, le mythe d'Osiris ou le faucon sont des symboles qui nous font penser directement à l'Egypte ancienne.

  • Savez-vous à quoi ils correspondent ?
  • Connaissez-vous leur signification exacte ?

C'est l'enquête que nous avons menée pour vous et dont nous vous livrons ici tous les secrets.

C'est parti !

horus, le dieu faucon Horus est le nom d'un dieu du ciel dans la mythologie égyptienne antique qui désigne principalement deux divinités : Horus l'Ancien (ou Horus le Grand), le dernier né des cinq premiers dieux originels, et Horus le Jeune, le fils d'Isis et Osiris.

Il représente la plus importante des divinités oiseaux et prend tant de formes dans les inscriptions qu'il est presque impossible de distinguer le "vrai" Horus.

Il s'agit surtout d'un terme général pour un grand nombre de divinités faucons. Son nom est la version grecque de l'égyptien Hor signifiant "le lointain", une référence à son rôle de dieu du ciel.

horus, le dieu faucon

Horus le Jeune, puissant dieu céleste, était certes associé au soleil mais à la lune également. Il était le protecteur du royaume d'Egypte, vengeur des torts, défenseur de l'ordre, unificateur des deux terres et, sur base de ses batailles avec Seth, un dieu de la guerre régulièrement invoqué par les dirigeants égyptiens avant la bataille et loué après.

Avec le temps, il a été associé au dieu du soleil Râ, pour former une nouvelle divinité, Râ-Harahkhte, le dieu du soleil qui a traversé le ciel durant la journée. Il est représenté comme un homme à tête de faucon, portant la double couronne de la Haute et de la Basse-Egypte avec le disque solaire par-dessus. Ses symboles sont l'oeil d'Horus (un des symboles égyptiens les plus connus) et le faucon.

Horus l'Ancien

Horus l'Ancien est l'un des plus vieux dieux d'Egypte, né de l'union entre Geb (terre) et Nut (ciel) peu après la création du monde. Son frère aîné, Osiris, s'est vu confier la responsabilité de gouverner la terre avec Isis tandis qu'Horus a hérité de la responsabilité du ciel et, en particulier, du soleil. Mais il existe diverses versions de cette histoire. Horus est également présenté comme un dieu créateur et protecteur bienveillant.

Horus a été une des premières divinités égyptiennes. Son nom est attesté dès le début de la période dynastique. Les dirigeants de la période prédynastique en Egypte (de 6000 à 3150 avant notre ère) étaient connus sous le nom des "disciples d'Horus", ce qui marque un point de vénération encore plus ancien dans l'histoire d'Egypte.

les yeux d'horus l'ancien sont la lune et le soleil

La légende raconte que ce dieu faucon, dont les yeux sont le soleil et la lune, surveillait les humains jour et nuit, mais pouvait également se rapprocher d'eux en cas de problème ou de doute. En tant que faucon, il pouvait s'envoler loin de Râ et revenir avec des informations vitales et, de la même manière, pouvait apporter rapidement du réconfort à ceux qui en avaient besoin.

A partir de la première période dynastique (3150-2613 avant notre ère), Horus fut lié au roi d'Egypte (bien que les dirigeants ultérieurs se soient associés à Horus le Jeune). La dévotion à ce dieu s'est répandue dans toute l'Egypte, prenant parfois des formes bien différentes. Petit à petit, cela a mené à la transformation de l'ancien Horus en l'enfant d'Osiris et Isis.

t-shirt horus doré

Horus le Jeune et le mythe d'Osiris

Le jeune Horus a rapidement éclipsé l'ancien et a repris plusieurs de ses caractéristiques. A l'époque de la dynastie ptolémaïque, l'aîné avait été complètement remplacé par le plus jeune.

L'histoire d'Horus est issue du mythe d'Osiris qui était l'un des plus populaires de l'Egypte ancienne et a donné naissance au culte d'Isis.

Elle commence peu de temps après la création du monde, quand Osiris et Isis régnaient sur un paradis qu'ils avaient créé. Lorsque les hommes et les femmes naquirent des larmes d'Atoum (Râ), ils n'étaient pas civilisés. Osiris leur enseigna la culture, les observances religieuses pour honorer les dieux et l'agriculture. Hommes et femmes étaient égaux à cette époque, grâce aux dons d'Isis qui étaient dispensés à tous. La nourriture était abondante et il n'y avait aucun besoin insatisfait.

Seth, le frère d'Osiris, devint jaloux.  Cette jalousie se transforma en haine lorsqu'il découvrit que sa femme Nephthys avait pris l'apparence d'Isis et séduit Osiris. Seth n'était pas en colère contre Nephthys mais concentra sa vengeance sur son frère qu'il tenait pour responsable de cette tentation trop forte.

Seth trouva le moyen de convaincre Osiris de se coucher dans un cercueil qu'il avait fabriqué selon les spécifications exactes de son frère. Une fois Osiris installé, il claqua le couvercle et jeta le tout dans le Nil.

le mythe d'osiris

Le cercueil dériva le long de la rivière pour finalement se loger au creux d'un arbre, un tamaris, près des rives de Byblos. Le roi et la reine admirèrent la beauté et le doux parfum de cet arbre et le firent couper pour en faire un des piliers de leur cour.

Pendant ce temps, Seth avait usurpé le trône d'Osiris et gouvernait avec Nephthys. Il négligeait ses devoirs, la terre souffrait de sécheresse et famine. Isis comprit qu'elle devait ramener Osiris.  Elle partit à sa recherche et finit par le trouver à l'intérieur du pilier de bois. Elle le libéra et le ramena en Egypte.

Osiris était mort mais Isis entreprit de le ramener à la vie. Elle demanda à sa soeur Nephthys de veiller sur le corps et de le protéger de Seth pendant qu'elle allait cueillir des herbes pour les potions. Mais Seth avait entendu que son frère était de retour. Il trouva Nephthys et réussit à lui faire dire où le corps était caché. Il se dépêcha de découper la dépouille d'Osiris et en dispersa les morceaux dans le Nil et à travers tout le pays.

Quand Isis revint, elle fut horrifiée de constater que le corps de son mari avait disparu. Nephthys lui conta comment elle avait été trompée par Seth et ce qu'il avait fait.

Les deux soeurs partirent alors à la recherche des morceaux et reconstituèrent le corps d'Osiris. Mais son pénis avait été mangé par un poisson. Il était donc incomplet, ce qui n'empêchait pas Isis de le ramener à la vie. Elle utilisa sa magie et ses potions. Osiris ressuscita mais ne put plus régner parmi les vivants car il n'était plus entier. Il devait descendre aux enfers et y régner en tant que Seigneur des Morts.

Néanmoins, avant son départ, Isis se transforma en cerf-volant (faucon), vola autour de son corps et attira sa semence en elle pour tomber enceinte d'Horus. Osiris partit pour les enfers et Isis se cacha dans le delta du Nil pour se protéger, elle et son enfant, de Seth.

Horus et Isis

Isis donna naissance seule à Horus dans les marais du delta. Se cachant le jour dans les fourrés, elle ne sortait que la nuit, accompagnée de ses gardes du corps, 7 scorpions offerts par la déesse Selket.

isis protege son fils

Isis et Selket élevèrent Horus jusqu'à ce qu'il soit assez fort pour affronter Seth et récupérer le royaume de son père.

L'histoire des batailles d'Horus contre Seth nous est parvenue sous bien des versions différentes mais la plus connue est celle tirée d'un manuscrit datant de la 20ème dynastie (1090-1077 avant notre ère).

On y raconte, notamment, qu'Horus porta plainte contre Seth devant l'Ennéade, un tribunal composé de 9 dieux puissants, dont Râ, le dieu suprême. La plupart des dieux tranchèrent en faveur d'Horus mais Râ trouvait qu'Horus était trop jeune et inexpérimenté et donc que Seth était plus apte à régner.



Seth et Horus durent s'affronter dans une série de batailles. Au cours de ces affrontements, Horus perdit un oeil et Seth un testicule. Mais Horus fut victorieux à chaque fois.

Ces épreuves durèrent plus de 80 ans durant lesquels Râ continua à refuser à Horus son droit au trône. Pendant ce temps, le pays souffrait toujours sous le règne de Seth. Isis chercha et trouva le moyen d'aider son fils et son peuple.

isis sauve son fils

Elle se transforma en une belle jeune femme, s'assit devant le palais de Seth et se mit à pleurer. Quand Seth sortit et la vit, il lui demanda la cause de son chagrin. Elle lui raconta comment un homme méchant, le propre frère de son mari, l'avait tué et pris ses terres pour ensuite bannir sa femme et son fils dans les terres marécageuses, avec des scorpions pour seule compagnie.

Seth fut indigné par cette histoire et déclara que l'homme devait être puni. Il jura qu'il irait lui-même le chercher, le chasserait de ses terres et restaurerait la femme et son enfant à leur juste place. Isis enleva alors son déguisement et se révéla, ainsi que les autres dieux présents. Seth fut condamné par son propre décret et Horus accéda au trône. L'ancien roi fut banni dans les terres désertiques au-delà des frontières de l'Egypte.

Horus et le roi

Après avoir rétabli l'ordre, Horus devint connu comme l'unificateur des deux terres. Il réinstaura la politique de ses parents et gouverna avec sagesse. C'est pour cette raison que les rois d'Egypte, à partir de la première période dynastique, s'alignèrent sur Horus et choisirent de lui faire référence lors de leur couronnement. Osiris avait été le premier roi à rétablir l'ordre puis à passer aux enfers tandis qu'Horus fut le roi qui restaura cet ordre et fit passer l'Egypte du chaos à l'harmonie.

Les rois égyptiens se sont donc identifiés à Horus dans la vie et à Osiris dans la mort. Pendant leur règne, ils étaient la manifestation physique d'Horus sous la protection d'Isis.

Le culte d'Horus

Horus était vénéré de la même manière que n'importe quel autre dieu d'Egypte : des temples étaient construits pour abriter le dieu et sa statue était placée dans le sanctuaire intérieur où seul le grand prêtre était autorisé à l'assister. Le clergé du culte d'Horus était toujours de sexe masculin car ils s'associaient à Horus et réclamaient la protection de leur "mère" Isis.

Le temple était le palais de la vie après la mort et la maison du dieu. La cour, décorée de fleurs, était son jardin.

Le peuple égyptien venait dans la cour pour demander de l'aide ou recevoir l'aumône, faire des dons ou faire interpréter ses rêves. Il venait également au temple pour obtenir des conseils, une interprétation des présages, une assistance médicale, des conseils matrimoniaux et pour se protéger des mauvais esprits ou des fantômes.

les temples et le culte d'horus

Les sites du culte d'Horus sont nombreux mais les principaux étaient :

 Khem, dans la région du delta, où Horus avait été caché enfant;
 Pe, le site où Horus avait perdu son oeil lors d'une bataille contre Seth;
 Behdet, dans le delta du Nil également.

En Haute-Egypte, il était adoré (avec Hathor, sa femme, et Harsomtous, son fils) à Edfou et à Kom Ombos. Edfou accueillait le couronnement annuel du faucon sacré, au cours duquel un véritable faucon était sélectionné pour représenter le dieu en tant que roi de toute l'Egypte. Il était également adoré dans le temple d'Abou Simbel à travers la statuaire et les inscriptions, et des amulettes étaient régulièrement portées par les personnes qui cherchaient sa protection.

Les quatre fils d'Horus

Cette protection s'étendait tout au long de la vie et par-delà la mort. Horus était associé à l'au-delà au travers de 4 de ses fils qui protégeaient les organes vitaux du défunt. Ces 4 dieux représentaient les 4 points cardinaux de la boussole et chacun était présidé et protégé par une déesse.

Les 4 fils d'Horus étaient :

 Duamutef, un dieu chacal qui protégeait l'estomac, représentait l'Est, sous la protection de Neith
• Hapy, un dieu babouin qui prenait soin des poumons, symbolisait le Nord, protégé par Nephthys
• Imsety, un dieu sous forme humaine, gardien du foie, représentant le Sud, sous la houlette d'Isis
• Quebehsenuef, un dieu faucon qui protégeait les intestins, symbolisant l'Ouest, sous la garde de Selket

les vases canopes des quatre fils d'horus

Ces organes étaient contenus dans des vases canopes qui avaient parfois la tête du dieu protecteur comme couvercle. L'exemple le plus célèbre des protecteurs canopes est l'artefact en albâtre de la tombe de Toutankhamon dans lequel Isis, Neith, Nephthys et Selket sont sculptées.

Les 4 dieux protecteurs étaient représentés comme des hommes momifiés avec leur tête respective de chacal, babouin, humain et faucon. Ceux-ci étaient tous considérés comme des manifestations d'Horus qui était l'ami des morts. Horus était invoqué lors des funérailles pour protéger et guider ceux qui étaient partis et les vivants restés ici-bas.

La controverse concernant Horus et Jésus

Le culte d'Horus en Egypte était déjà ancien au moment où le mythe d'Osiris est devenu populaire. Ce mythe a élevé le culte de d'Osiris, d'Isis et d'Horus à un niveau national.

Le culte d'Isis est devenu si populaire qu'il s'est répandu, via le commerce, en Grèce puis à Rome, où il est devenu le plus grand défi pour la nouvelle religion qu'était le christianisme, entre les 3ème et 5ème siècle. Horus a accompagné Isis dans cette expansion sous la forme d'Horus le Jeune et a influencé l'iconographie chrétienne de la Vierge Marie et de l'Enfant Jésus.

Il ne fait aucun doute que le culte d'Isis a influencé le christianisme primitif à travers les concepts du dieu mourant et ressuscitant d'entre les morts pour apporter la vie au peuple, la vie éternelle par la dévotion à ce dieu, l'image de la mère et de l'enfant purs, et même la teinte rouge et les caractéristiques du diable chrétien. Cela ne veut pas dire, pour autant, que le christianisme soit une simple transposition du culte d'Isis ni qu'Horus soit le prototype du Christ ressuscité !

La signification de l'oeil d'Horus

le symbole de l'oeil d'horus Ce symbole égyptien représente la protection, le sacrifice, la guérison, la régénération et le pouvoir royal. Il est également utilisé pour protéger les vivants comme les morts des forces du mal.

Comme conté plus avant, Horus a perdu un oeil lors d'un des combats contre Seth pour récupérer la possibilité de régner. Seth le lui a arraché, l'a coupé en 6 morceaux et les a jetés dans le Nil. Dans une autre version, ce serait Horus qui se serait crevé l'oeil lui-même, en sacrifice, dans l'espoir de ramener son père à la vie. C'est à partir de cette variante du mythe que l'oeil d'Horus est devenu un symbole de sacrifice.



Quoi qu'il en soit, l'oeil finit par être magiquement reconstitué, soit par Hathor (déesse du ciel, des femmes, de la fertilité et de l'amour), soit par Thot (dieu de l'écriture, de la magie, de la sagesse et de la lune). Parce que l'oeil d'Horus avait été restauré par magie, les anciens Egyptiens croyaient qu'il avait des propriétés curatives.

Aujourd'hui encore, l'oeil d'Horus est utilisé pour se protéger des forces du mal et est censé apporter santé, rajeunissement, énergie et vitalité à son porteur.

Il est placé dans les maisons pour garantir la sécurité contre les dangers physiques et émotionnels. Il est également utilisé dans les sorts magiques pour éloigner l'énergie négative et attirer l'énergie positive.

l'oeil d'horus tel un oeil de faucon

L'oeil d'Horus façonné tel un oeil de faucon est appelé aussi oudjat, signifiant "l'oeil qui voit tout".

Une autre de ses particularités est que, si on le superpose à une coupe transversale du cerveau humain, ses 6 parties (comme les 6 morceaux découpés par Seth) correspondent aux 5 zones sensorielles ainsi qu'au corps calleux. Les anciens Egyptiens semblaient comprendre les fonctions complexes du système nerveux sans être assistés des techniques modernes que nous connaissons !

Encore un fait intéressant : l'oeil d'Horus, en Egypte, était considéré comme le 3ème oeil car en lien avec la glande pinéale.

L'oeil d'Horus contre l'oeil de Râ

A l'origine, les deux yeux étaient associés à Horus mais, au fil du temps, l'oeil droit a été associé à Râ, le dieu du soleil, de l'ordre, des rois et du ciel.

L'histoire de l'oeil de Râ commence lorsque Râ était le véritable pharaon d'Egypte. Sentant que son peuple avait perdu le respect qu'il lui devait, il envoie son oeil sous la forme d'un lion, pour punir l'humanité. L'oeil de Râ s'est déchaîné à travers tout le pays, détruisant tout sur son passage. Il tuait tant de gens que les dieux craignaient qu'il ne supprime toute l'humanité.

Afin de calmer l'oeil, Râ versa de la bière colorée de jus de grenade sur la terre pour lui faire croire que c'était du sang humain. Après avoir bu toute la bière, l'oeil se calma et revint à Râ, rétablissant ainsi la paix pour l'humanité.

l'oeil d'horus a gauche et l'oeil de ra a droite

L'oeil de Râ est associé à l'utilisation de la violence pour contrôler ses ennemis et au pouvoir destructeur du soleil. C'est aussi un symbole d'autorité, au pouvoir utilisé pour la protection du pharaon, des lieux saints et des gens ordinaires.

Protecteur, c'est ce qui qualifie autant l'oeil d'Horus que celui de Râ mais leur histoire d'origine définit la nature de leurs pouvoirs.

L'oeil d'Horus offre sécurité et protection aux vivants et aux morts lors de voyages dangereux et éloigne les forces malveillantes, tandis que les pouvoirs protecteurs de l'oeil de Râ proviennent de l'utilisation de la violence pour maîtriser ses ennemis. L'un, symbole de la lune, offre une protection pacifique et défensive alors que l'autre, symbole du soleil, offre protection en incitant les ennemis à craindre la destruction.

Mais de nos jours, vous constaterez rapidement que les yeux droit et gauche sont souvent utilisés de manière interchangeable en tant qu'oeil d'Horus car c'est le symbole le plus populaire.

horus veille sur les vivants comme sur les morts ainsi que sur les pyramides

Au cours de ce récit, nous avons vu qu'Horus, au travers de ses 4 fils, veillait et était un ami des morts. Mais il était, avant tout, un dieu des vivants. Il était le dieu lointain qui pouvait se rapprocher en cas de besoin, l'ami fiable, le frère attentionné, le protecteur et un guide à travers les périls de la vie.

Il partage ces qualités et caractéristiques avec d'autres divinités dans les cultures du monde entier encore aujourd'hui. Mais, pour les Egyptiens, il était unique parce qu'il était leur dieu protecteur.

Et aujourd'hui encore, ce dieu est omniprésent tant il est représenté sous forme de bijoux, de symbole ou de décoration. Il suffit de consulter nos collections consacrées à la mythologie égyptienne pour le constater !

epingle a cheveux oeil d'horus


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés